Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 
 

Le 5 Août 1905, le Figaro publie
dans ses colonnes un article pour le moins surprenant :
 

 

 

Les femmes et l’automobile : peu d’avenir !

Un médecin de New-York recommande à ses patientes nerveuses la conduite d’une automobile, car elle est une formidable école de sang froid. Cependant, pour les femmes distraites, les plus nombreuses, elles sont irrécupérables. En résumé, il est très probable que l’art de conduire une automobile ne deviendra jamais un métier de femmes, car il n’existe pas de carrière où les imperfections habituelles   du   caractère  

féminin puissent aboutir à d’aussi effrayants résultats. Le XXe siècle, avant d’arriver à sa fin, verra passer entre les mains des femmes les professions de médecin, d’avocat, de professeur, d’écrivain, de chimiste, mais les chaufferesses gagnant leur vie dans l’exercice de leur métier paraissent aussi invraisemblable que les femmes astronomes et les femmes ingénieurs.

 

 


 

Madame-Decourcelle.jpg 

 

 

     Pourtant, à peine plus tard, en 1908, Madame Decourcelle qui possède déjà son permis de cocher, obtient le permis de chauffeur et devient la première femme à posséder un taxi, suivie de peu par Madame Gaby Pohlen.

 

 

Madame Decourcelle

Madame Gaby Pohlen

 

 

     A noter qu’on ne dit ni cochère (qui qualifie une porte d’immeuble) ni chauffeuse (qui est un fauteuil sans accoudoir), mais chaufferesse a vite été oublié.

     Un siècle plus tard, Annie, exerce le métier de chauffeur de taxi à Saint Georges de Didonne (17) et n’hésite pas à prendre le volant du taxi AG1 lors des manifestations !

 

 

 

            Accueil

 

Partager cette page

Repost 0
Published by